Willkommen, we are mexican ! (enfin presque…)






 

La Lucha Libre, ce sont trois desperados. El Flaco, le maigre, El Gordo, le gros et El Loco, le fou, ex catcheurs mexicains contraints de quitter précipitamment Guadalajara suite à de sombres affaires qu’il est sage de ne pas évoquer ici. Ils traversèrent l’Atlantique en barque ou en pédalo selon qui raconte la légende, et perdirent tout accent latino en débarquant à Brest se croyant à Antwerpen (Belgique). Certes, ce n’est pas leurs QI cumulés qui alourdissaient l’esquif…

À peine un pied à terre, la première échoppe aperçue fut un resto Tex-Mex arborant une guitare illuminée, ils choisirent donc de devenir musiciens. Ce ne fut pas la pire idée qu’ils aient eue. Connaissant les lieux, on frémit toutefois en songeant que le Tex-Mex jouxte un resto à sushis
et qu’ils eussent pu opter pour le shamisen et le haïku…

Partager !